Belle blonde cherche queue de cheval

Ce que vous allez voir ici défie les lois de la nature. En effet, vous êtes au premier rang pour voir la prise en bouche d'un véritable étalon par une petite blondinette fraîche et innocente. Non contente de caresser une des plus grosses queue de la création, notre petite palfrenière va le prendre en bouche pour le sucer jusqu'aux yeux. Elle va et vient le long de cette queue géante, sa bouche se déforme tant le gland du cheval est énorme et a du mal à se frayer un chemin dans la petite bouche de la belle. Mais cette petite en veut et dans un dernier effort de pompe, elle libère la semence de notre bel étalon, qui coule telle une rivière de sperme entre ses seins.



Télécharger la vidéo

Son vice : se faire enculer par son cheval

Notre belle vicieuse va dégorger un beau cheval blanc. En guise de préliminaires, elle ôte son string, monte à cru, et se frotte au bourrin. Peu après, yeux dans les yeux, elle se met à sucer un gros gode veiné. Le croirez-vous, l'étalon se met à bander. Oui, c'est bien un barreau de 60cm qui darde sous l'abdomen. Une bite imposante que notre salope embouche rapidement, s'aidant des mains pour maintenir le pieu qui palpite. Le plaisir suivant est de sucer tout en se stimulant les nichons. Après quoi, madame veut se faire enculer. Elle se met en place, se penche et guide la queue du bourrin vers son anus. Elle parvient à faire entrer le gland, et même un bout de la hampe. Elle se sodomise à petits coups. Mais le cheval sursaute, de plus en plus excité par la manoeuvre. A un autre moment, la chienne s'accroupit et suce son cheval dans la ferme intention de le faire éjaculer...



Télécharger la vidéo

Enculée par son bourrin

Après avoir fait joujou avec un gode, madame s'abaisse sous le cheval et commence à le sucer. Sa technique est rodée. D'une main elle branle, de l'autre elle se caresse les seins. Ah la vorace ! Elle garde la bite en bouche sans jamais sortir le gland. A l'évidence, elle cherche à durcir le pieu au maximum. C'est chose faite, et peu après, madame se met à quatre pattes. Le cheval est très docile. Il se laisse tripoter la bite. Et madame s'en sert pour se stimuler l'anus. Oui, elle tient le barreau et imprime des va-et-vient. L'engin coulisse dans son rectum sur une dizaine de centimètres. Puis un liquide s'écoule. Le cheval va jouir. Mais la salope préfère une éjac faciale. Voilà donc qu'elle se retire. Cette fois, elle pompe jusqu'au bout et reçoit une bonne giclée sur la tronche. Juste après, le bourrin se met à pisser. Mais madame est ailleurs, en train de se caresser le clito.



Télécharger la vidéo

Elle aime être à quat’ pattes sous le cheval

A quat' pattes sous le cheval, la salope donne des coups de langue, masse la bite en remontant jusqu'aux couilles gonflées et bien pleines. Elle veut les vider ces grosses balloches laquées et sans poil. Voilà pourquoi elle reprend la bite dans sa bouche, broutant le bout avec conviction. De temps en temps, la viande lui échappe, mais aussitôt elle s'en ressaisit et l'embouche aussi loin que lui permet son gosier. Une autre envie passe dans sa tête. Sur une chaise en osier, elle s'installe à côté du canasson et débute la partie. A présent, elle se pénètre la chatte avec le gros dard. Ca rentre sur environ 15cm. L'animal se laisse faire, bandant de plus en plus. L'éjac n'est pas loin. Mais plus tard, la fille a de nouveau envie de sucer. Elle retire la chaise et se remet à pomper. Peu après, Bingo ! le cheval gicle, et la garce dégueule de joie.



Télécharger la vidéo

Sa passion : pomper le cheval !

Commentaires de cette salope zoophile : le beau poulain que vous voyez s'appelle Eclair. J'aime le faire bander. Je le branle comme si c'était un homme. Je lui fais des pipes. La bite des poulains est plus petite que celle des chevaux adultes. Ce qui fait que je peux prendre la bite dans ma bouche et sucer sur une bonne longueur. Parfois, je m'amuse avec le gland, je titille les reliefs avec ma langue ornée de piercings. Là, des gouttes sortent de la bite. J'aime ça, et je secoue le pénis pour que l'éjac se produise. Mais cette fois, j'avais envie de me faire enculer. Je me déshabille donc, me penche. Puis je me barbouille la vulve et la raie des fesses avec sa bite. Quand le morceau est prêt, je me l'enfonce dans l'anus. Ensuite, lorsque je me suis bien limée et rassasiée, je récompense mon poulain en lui faisant une longue fellation.



Télécharger la vidéo